Aller au contenu

À l’affiche

Jusqu’à la fin des temps

Date : 31 août 2019

Heure : 20h30 à 23h

Lieu: Cinéma Le Cratère, Toulouse


Jusqu'à la fin des temps (Until the end of time)

Film algérien de Yasmine Chouikh – 2017 – 93 mn

Sidi Boulekbour, petit village de l’Ouest algérien perdu entre mer et terre, est un lieu de pèlerinage. Ali, le fossoyeur, est le gardien du cimetière. Sa routine est bouleversée le jour où il croise Joher près d’une tombe. Elle est venue se recueillir sur la pierre tombale de sa sœur. Désespérée, son seul projet de vie consiste à préparer sa mort. Elle demande alors de l’aide à Ali. Une relation singulière se noue entre ces deux personnes à qui la vie n’a pas toujours souri.

samedi 31 août 2019, 20h30 – Cinéma  Le Cratère, 95 grand rue Saint-Michel, Toulouse – métro Palais de justice ou Saint-Michel.

Télécharger le flyer de la projection Jusqu'à la fin des temps

Dans le cadre du festival Africlap (25 août au 1er septembre 2019). Le film est sélectionné pour participer à la compétition officielle du festival.

Vous pouvez trouver le programme complet d'Africlap sur la page : https://www.africlap.fr/

Affirmer ses choix : soirée courts métrages

Date : 17 mai 2019

Heure : 19h30-23h

Lieu: Espace des Diversités et de la Laïcité Toulouse

Soirée courts métrages: Affirmer ses choix

vendredi 17 mai 2019, 19h30 – Espace des Diversités et de la laïcité – 38, rue d'Aubuisson, Toulouse – métro François Verdier ou Jean Jaurès

En partenariat avec Africajarc 

Télécharger le flyer de la séance

 

Mosonngoa, de Lemohang Jeremiah Mosese Lesotho
– Fiction – 2014 – 20mn

Pour sauver la ferme de son père au Lesotho, la jeune Mosonngoa – « celle dont on se moque » (signification de son prénom) – participe à une compétition de bâtons traditionnelle réservée aux hommes.

Ferraille, de Karima Guennouni – Maroc
– Fiction – 2017 – 17mn14

Sarah travaille dans un garage de la Ferraille tout en continuant ses études. Elle passe la plupart de son temps libre à réparer sa vieille 4L afin d’emmener son frère autiste voir la mer pour la première fois. Son beau père lui ayant volé sa paye Sarah imagine une vengeance qui lui permettra à la fois de récupérer son argent et d’exaucer le rêve de son frère.

Benen Guiss Guiss, d'Olivier Téko Tanzafo – Cameroun – Documentaire – 2017 – 20mn

Fatou est l’unique femme mécanicienne d’engin à pompes dans la ville de Saint-louis, au Sénégal.

 

Le bleu blanc rouge de mes cheveux,
de Josza Anjembe – France – Fiction – 2016 – 21mn38

À dix-sept ans, Seyna, une adolescente d’origine camerou­naise, se passionne pour l’histoire de la France, le pays qui l’a vue naître et qu'elle aime profondément. Son baccalauréat en poche et sa majorité approchant, Seyna n’aspire qu’à une chose : acquérir la nationalité française.

La jeune fille et le ballon ovale

Date : 16 mars 2019

Heure : 14h30 à 19h30

Lieu: Espace des Diversités et de la Laïcité Toulouse

La jeune fille et le ballon ovale

Film documentaire de Christophe Vindis 2017 – 52 mn – VF

Après-midi « Femmes et sport », dans le cadre du 8 mars, Journée internationale pour les droits des femmes

En 2014, Marcelia, 16 ans, mère d'un fils de 3 ans, vit dans un village de pêcheurs au sud-ouest de Mada­gascar. Quand un ballon ovale arrive à Antsepoka, c’est pour elle une petite révolution. Elle décou­vre que lorsqu’elle tient ce ballon dans ses mains, il lui donne une force nouvelle. Sous la houlette d’Angèle, coach exi­geante et bienveillante, elle progresse vite. Quand elle est nommée capitaine de la première sélec­tion féminine de rugby à sept de la Côte Saphir, c’est un premier pas vers la reconnaissance.
D’Antsepoka à Tananarive, où cette toute jeune équipe va rencontrer les meilleures joueuses du pays, la route est longue. Mais Marcelia et ses sœurs entendent bien montrer qu’elles valent quelque chose.

samedi 16 mars 2019, 14h30 – Espace des Diversités et de la laïcité – 38, rue d'Aubuisson, Toulouse – métro François Verdier ou Jean Jaurès.

Projection suivie d'un échange avec Julia Gony, de l'association Terres en Mêlées et du pot de l'amitié (45 personnes)

Un deuxième film, Danbé, la tête haute, sera projeté à 17h30

Télécharger le Flyer de la séance de projection

Danbé, la tête haute

Date : 16 mars 2019

Heure : 17h30 à 19h30

Lieu: Espace des Diversités et de la Laïcité Toulouse

Danbé, la tête haute

Film de fiction, Bourlem Guerdjou,  – 2014 – 85 mn – VF

Après-midi « Femmes et sport », dans le cadre du 8 mars, Journée internationale pour les droits des femmes

Le film est basé sur l'autobiographie d'Aya Cissoko, co-écrite avec Marie Desplechin (Danbé, Calmann-Lévy, 2011)

Petite fille d’origine malienne, Aya Cissoko voit son père et sa petite sœur périr dans un incendie. Trouvant dans la boxe un exutoire, elle sera sacrée championne du monde. De Ménilmontant à Sciences Po, ce film rageur et bouleversant retrace son parcours.

 

samedi 16 mars 2019, 14h30 – Espace des Diversités et de la laïcité – 38, rue d'Aubuisson, Toulouse – métro François Verdier ou Jean Jaurès – Participation : 40 personnes.

Cette projection suit celle de La jeune fille et le ballon ovale, programmé à à 14h30

Télécharger le Flyer de la séance de projection

RDC : le karaté pour se reconstruire

Date : 9 mars 2019

Heure : 15h45

Lieu: Auditorium Dom-Vayssette, 1 rue Cavaillé Coll 81600 Gaillac

RDC : le karaté pour se reconstruire

Reportage de Katia Clarens, Thomas Nicolon, Bastien Renouil, Nicolas Combalbert et Xavier Gaillar  – 2017 – 25 mn  – 

En République Démocratique du Congo, la guerre est officiellement terminée depuis longtemps. Pourtant, le viol se généralise : chaque année, 400.000 femmes en sont victimes.

Certaines d’entre elles sont recueillies à la Fondation Panzi, créée par le Dr Mukwege, un chirurgien qui les prend en charge. Depuis 3 ans, Laurence Fischer, triple championne du monde de karaté, se rend à la fondation pour apprendre l’autodéfense aux femmes violées. Une rencontre qui va bien au-delà du karaté… une rencontre entre femmes, où s’invitent la force, le rire et les larmes.

Projection à venir dans la région Occitanie

Précédentes projections à Toulouse

vendredi 1er juin 2018, 19h30
Espace des diversités et de la laïcité – 38, rue d'Aubuisson, Toulouse – Métro François Verdier (60 personnes)
Samedi 2 juin 2018, 15h
Médiathèque Grand M – 37 avenue de la Reynerie, Toulouse – Métro Bellefontaine (35 personnes)
Les deux séances ont été suivies d'un échange avec Laurence Fischer, protagoniste du reportage, fondatrice de l'association d'éducation par le sport «Figth for dignity».

Fleur du Désert

Date : 8 février 2019

Heure : 19h30-23h

Lieu: Espace des Diversités et de la Laïcité Toulouse

Fleur du désert

Film de Sherry Hormann – 2009 – 124 mn – VOST

Dans le cadre de la Journée internationale contre les mutilations sexuelles féminines (6 février), en partenariat avec Ta vie en main

 

 

 

Le film est fondé sur l'autobiographie de Waris Dirie.

Issue d'une famille de nomades somaliens, Waris connaît une enfance rude mais heureuse car entourée des siens. Mais quand son père décide de la marier à l'âge de 13 ans, Waris prend la fuite. Traversant le désert au péril de sa vie, elle atteint la ville de Mogadiscio et retrouve sa grand-mère. Cette dernière lui fait quitter le pays en lui trouvant un poste de « bonne à tout faire » à l'ambassade de Somalie à Londres. Waris y travaille pendant six ans, telle une esclave, totalement recluse et coupée du monde extérieur.

Quand la guerre civile éclate en Somalie, l'ambassade ferme. Waris se retrouve livrée à elle-même dans les rues de Londres, ne sachant pas un mot d'anglais. C'est alors qu'elle rencontre Marilyn avec qui elle se lie d'amitié. Cette jeune femme, délurée et originale, l'héberge et l'aide à trouver un emploi dans un fast food.

Elle y est remarquée par un célèbre photographe de mode. Grâce à lui, elle rejoint une agence de mannequins et devient rapidement une top model internationale…

Sa célébrité est au plus haut lorsque, lors d'une interview, Waris révèle l'excision dont elle fut victime à l’âge de trois ans.

Une révélation qui provoqua un grand courant de sympathie à son égard. Waris Dirie sera nommée ambassadrice de bonne volonté de l'ONU dans la lutte contre l'excision et utilisera sa notoriété pour sensibiliser le monde au sujet des mutilations génitales féminines

vendredi 8 février 2019, 19h30 – Espace des Diversités et de la laïcité – 38, rue d'Aubuisson, Toulouse – métro François Verdier ou Jean Jaurès.

Projection suivie d'un échange avec Coumba Baby, présidente de l'association Ta vie en main  et du pot de l'amitié (95 personnes).

Télécharger le Flyer de la projection

Difret

Date de début : 29 novembre 2018

Date de fin : 30 novembre 2018

Heure : 29/11 : 14h30 – 30/11 : 12h45 et 20h

Difret

Film éthiopien de Zeresenay Berhane Mehari – 2015 – 1h40

En Éthiopie, Hirut, une jeune fille de quatorze ans, se fait kidnapper à la sortie de l'école par un fermier qui veut l'épouser. Selon une tradition ancestrale locale, les hommes enlèvent celles qu'ils désirent prendre pour femmes. Mais la jeune fille réussit à s'échapper en tuant son agresseur. Accusée de meurtre par la police et mise aussitôt en prison, Hirut risque la peine de mort. Elle est défendue par Meaza Ashenafi, une jeune avocate pionnière des droits des femmes et des enfants en Éthiopie. Si Meaza Ashenafi démontre que l'écolière a agi en légitime défense, défier une des plus anciennes traditions du mariage forcé se révèle ardu...

Trois projections à l'occasion de la Journée internationale pour l'élimination des violences faites aux femmes (25 novembre), en partenariat avec la mairie de Toulouse
jeudi 29 novembre 2018, 14h30
Médiathèque Grand M – 37 avenue de la Reynerie, Toulouse – métro Bellefontaine – en partenariat avec l'association Bell'Arc en Ciel (60 personnes)

vendredi 30 novembre 2018, 12h45
La Fabrique
– Université Jean-Jaurès, Toulouse – en partenariat avec le CIAM (Centre d'Initiatives Artistiques du Mirail, secteur « Cultures du Monde ») – métro Mirail Université (30 personnes)

• vendredi 30 novembre 2018, 20h
Espace des Diversités et de la laïcité – 38, rue d'Aubuisson, Toulouse – métro François Verdier ou Jean-Jaurès (120 personnes)

 

Télécharger le flyer de Difret

Les Dames de la colline

Date : 22 novembre 2018

Heure : 18:00

Lieu: Cinéma de Gaillac (81)

Les Dames de la Colline

Film de Chloé Henry-Biabaud – 2014 – 55 mn – VOST

https://i.vimeocdn.com/vod_poster/50944_310x459.jpg

En 1994, elles ont survécu au génocide Tutsi au Rwanda.

Aujourd’hui, les rescapées de Rutonde vivent toujours sur leur colline, à l’est du Rwanda. « La mort n’a pas voulu de nous », disent-elles en plaisantant.
 Uniques survivantes de leur famille, bafouées jusqu’au plus profond de leur intimité, elles sont toujours debout, belles, dignes et fortes. 
Depuis, les jeunes filles sont devenues des femmes, et les mères des grands-mères. Accompagnées par Amélie Mutarabayire Schafer, psychologue franco-rwandaise, elles ont laissé la vie regagner peu à peu leur quotidien. 
Vingt ans après le génocide, ces femmes sont devenues la clé de voûte de la reconstruction de leur pays. Les rescapées de Rutonde s’investissent dans leur communauté économiquement, culturellement, politiquement. Et, de façon beaucoup plus intime, dans l’éducation des nouvelles générations.

Projection à Gaillac (81), dans le cadre de la journée internationale pour l'élimination des violences faites aux femmes (25 novembre)

jeudi 22 novembre 2018, 18h
Imagin'Cinema, 3 place Rives Thomas, Gaillac
Entrée 5 €. (60 personnes)

 

Précédentes projections
À Toulouse
, dans le cadre de la journée internationale pour l'élimination des violences faites aux femmes (25 novembre)
vendredi 1er décembre 2017, 19h
Espace des diversités et de la laïcité – 38, rue d'Aubuisson, Toulouse (70 personnes)
Samedi 2 décembre 2017, 14h
Médiathèque Grand M – 37 avenue de la Reynerie, Toulouse – Métro Bellefontaine
en partenariat avec l'association Bell'Arc en Ciel (40 personnes)
Les deux séances ont été suivies d'un échange avec Amélie Mutarabayire Schafer, co-auteure du film et fondatrice de l'association Subiruseke Retrouve le sourire,  : Page Facebook de Subiruseke

Mossane

Date : 11 octobre 2018

Heure : 19h30-23h

Lieu: Espace des Diversités et de la Laïcité Toulouse

Mossane

Film sénégalais de Safi Faye – 1996 – 105mn – VOST

Sénégal, village de Mbissell. À quatorze ans, Mossane est une belle jeune fille, convoitée par tous. Même son frère, Ngor, brûle de désir pour elle. Elle suscite tant de rivalités que ses parents décident de la marier au plus vite. En fait, Mossane est déjà promise à Diogoye, qui travaille dans un hôtel parisien et s'est engagé à payer les dettes de la famille. Mais l'adolescente se rebelle. Non seulement elle n'accepte pas d'être ainsi
« vendue », mais elle est amoureuse de Fara, un étu­diant désargenté...

jeudi 11 octobre 2018, 19h30
Espace des Diversités et de la laïcité – 38, rue d'Aubuisson, Toulouse – métro François Verdier ou Jean Jaurès
Projection suivie d'un échange avec Gwenaëlle Duriaud – assistante réalisatrice, auteure de Safi Faye, 1ère cinéaste africaine – et du pot de l'amitié (60 personnes)
Télécharger le Flyer de la projection

Frontières

Date : 1 septembre 2018

Heure : 20h30

Frontières

Film burkinabé de Apolline Traoré – 2017 – 90 mn

Adjara, Emma et Sali se rendent à Lagos. Les trois femmes se rencontrent dans un bus sur le trajet Bamako, Cotonou via Ouagadougou. Le voyage est un parcours de combattants. Elles subissent des pannes de voitures, affrontent des coupeurs de routes et sont témoins de vols entre passagers. Mais leur pire cauchemar reste le franchissement des frontières où elles sont exposées à la corruption, aux violences faites aux femmes et au trafic. Pour s’en sortir, Adjara, Emma et Sali sont obligées de se serrer les coudes et de prendre soin les unes des autres...

samedi 1er septembre 2018, 20h30 – Cinéma  Le Cratère, 95 grand rue Saint-Michel, Toulouse – métro Palais de justice ou Saint-Michel – 80 participant·es

Dans le cadre du festival Africlap (28 août au 2 septembre 2018).

 

Télécharger le flyer de la projection Frontières